8° CR

Publié le par ajajdr

Mercredi 1° Aout : 17 - 18h20

(Compte-rendu publié un peu en retard)

Même participants, mais Clémence était présente vraiment par intermittence. Mais ce n'est pas grave : elle allait dans la cours, où sa maman veillait sur elle.

 

Le groupe est donc entrée dans le long tunnel qui était derrière la porte. Ambiance...

... et épreuves. Les fées l'expliquent d'ailleurs : en fait, la prophétie annonçait qu'elles seraient accompagnées de vaillant alliers qui devraient prouver leur valeur, en survivant a différentes épreuves (c'est bête, elle n'avaient pas pensé à le dire plus tôt...). 

=> long pont de pierre dans le vide (bas oui, on est sous terre, mais la montagne contient de colossales cavernes, etc.), de 50 cm de large. teste d'équilibre (ou équivalant), DD=10 (facile). Mais au beau milieu, le vent souffle, DD=15.

=> une énorme pierre ronde arrive derrière eux. Elle roule, le tunnel est en pente descendante, ils vont se faire écraser (je sais, c'est classique, mais avec des joueurs débutant qui veulent bien entrer dans le jeu, ça marche super bien). L'idée, c'était qu'ils fassent des testes de courses, pour les faire stresser, suivit d'un teste de saut en longueur, quand le tunnel débouchait dans un gouffre de 3m large, avec la suite du tunnel de l'autre côté.

Sauf que Théodor a voulut être héroïque en voulant stopper, arrêter la pierre, de son corps équipé de sa double lame. Je lui dit "attention, tu risques fortement de te faire écraser, je te préviens...". Il décide de le faire quand même. J'annonce un DD de 27 ; j'ai calculé le dd de tête pour qu'avec ses bonus, ça soit réussit sur 18 et plus (on lance 1d20). Ce calcule est le fruit d'une logique "ludique" et non "simulationniste". Et effectivement, lui-même fait le calcule inverse, il stresse... et fait 18... (J'ai été un peu déçu pour la suite de mon piège). Le saut en longueur, du cou, je l'ai mis à 4m de long. Mais comme ils avaient là le temps, ils ont placé une corde, en hauteur, et ils se sont balancé facilement.

=> Rencontre avec un PNJ surpuissant (pas de combat au programme, mais au début, ils ne le savent pas). Ambiance avec un grande caverne pleine d'un brouillard épais. Disparition des fées. Une grosse voie. Matérialisation d'un dragon fantomatique, par condensation du brouillard (brouillard qui se "retire" donc). C'est l'esprit du dragon ancestrale. Puisque les PJ ont dit qu'ils étaient amis des fée (et qu'en les sondant, le dragon a vu que c'était des créatures de confiance) tout va bien. Les fées étaient simplement parties toutes seules dans les hauteurs de la caverne, car leur boussole (petites pierres suspendues à un fil, appelées "augures") leur avaient indiquées de monter (pas trés dégourdies, parfois, les fées).

L'esprit du dragon ancestrale explique qu'il y a encore une épreuve et que les PJ doivent lui ramener un dragon vivant, pour qu'il lui confère toutes ses connaissances ancestrales, pour que le dragon vivant devienne le nouveau représentant du dragon céleste, avec tous les pouvoirs (etc) qui vont bien.

Il y avait donc un autre tunnel, dans la caverne de l'esprit, pour poursuivre le périple.

 

On s'est arrêté à la description de la caverne suivante. Les joueurs pensent sans doute que c'est le lieu de la dernière épreuve. Et ils ont raison. 

 

Et il y a eut au milieu de tout ça, 2 croisements. Il ne faut pas le dire, mais c'était juste pour la forme, pour qu'ils choisissent un peu..., mais au finale, ils auraient eut la même chose. Il est probable que jeudi, quand ils ressortirons, ils ne cherchent pas aller visiter les chemins qu'ils n'ont pas initialement choisi.

Commenter cet article